2eme Livre du Rev. ADOTE EMILE intitule : "LE FOYER CHRETIEN, LE PARADIS OU L'ENFER ?"

Prix : 2.000 F CFA



 








 Vision :  « UNE EGLISE EVANGELISTE, MISSIONNAIRE ET BIEN GEREE !!!!!! » « C’est ici la parole que l’Eternel adresse à Zorobabel, ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Eternel des armées » (Zacharie 4 :6)



Mot du Président National

Président NationalSoyez béni d’avoir choisi de nous visiter sur notre Siteweb ! L’Eglise du Bénin s’engage dans la Grande Commission en obéissant à l’ordre du Seigneur, celui d’aller par tout le Monde faire des Nations des disciples. Ainsi, notre objectif primordial est de gagner le Bénin pour Christ, de former ceux qui sont gagnés et de les envoyer en mission. nous prions que Dieu nous aide par son Esprit à faire davantage d’exploits pour le Salut du plus grand nombre tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Bénin. Que Dieu vous bénisse !

Le Rév. ADOTE Y. Emile




A la Une !

     48 ème CONVENTION NATIONALE DE L'EGLISE DES ASSEMBLEES DE DIEU DU BENIN

Du Jeudi 25 au Dimanche 28  février 2016

Date : Du 25 au 28 Février 2016

Lieu : Institut Biblique des Assemblées de Dieu de Dassa

Thème : Nous n'agissons pas bien (Mission) !

Textes : 2 Rois 7:9.







Message d'ouverture du Président national de l'EEAD Bénin, le Rév ADOTE Y. Emile, à l'occasion de la 48e Convention Nationale, ce Jeudi 25 Février 2016 à l'IBAD de DASSA.


Président NationalThème : NOUS n’agissons pas bien !
Texte : 2 Rois 7 : 9

Sous-Thème : Les handicapés en Mission
Texte : 2 Rois 7 : 9d : Si nous gardons le silence…

I-   Le privilège de servir Dieu.

Dieu n’est pas obligé de travailler avec nous. Il est tout puissant et capable de tout fait. Les preuves sont là :

-      Il créa le monde sans notre assistance
-      Il créa tout ce qui est dans le monde  sans notre apport
-      Dans genèse 2 : 10 "Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. "
 
* Nous ne sommes pas indispensables
. 1 Samuel 16 : 1" L’Eternel dit à Samuel : Quand cesseras-tu de pleurer sur Saül ? Je l’ai rejeté, afin qu’il ne règne plus sur Israël. Remplis ta corne d’huile, et va, je t’enverrai chez Isaï, Bethéhèmite, car j’ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi."
. 1 Samuel 16 : 7 " Et l’Eternel dit à Samuel : Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Eternel ne considère pas ce que l’homme considère, l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Eternel regarde au cœur.
 
II-    Avec toi ou sans toi Dieu agira
 
Luc 19 : 35-40 " Et ils amenèrent à Jésus l’ânon, sur lequel ils jetèrent leurs vêtements et firent monter Jésus. Quand il fut en marche les gens étendirent leurs vêtements sur le chemin. Et lorsque déjà il approchait de Jérusalem, vers la descente de la montagne des oliviers, toute la multitude des disciples saisie de joie, se mit à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu’ils avaient vus. Ils disaient : Béni soit le roi qui vient au Nom du Seigneur ! Paix dans le ciel, et gloire dans les lieux très hauts ! Quelques pharisiens, du milieu de la foule, dirent à Jésus : Maître, reprends tes disciples.
Et il répondit : Je vous le dis, s’ils se taisent, les pierres crieront !
-      Les pierres crieront dans nos régions,
-      Elles crieront dans toutes nos sections
-      Elles crieront dans nos églises
 
III-  Les pierres qui ont crié dans la Bible
2Rois7 :9 " Venez maintenant, et allons informer la maison du roi."      
-      Les malades ont exécuté la mission en la place des biens portants
-      L’Eternel ouvrit la bouche de l’ânesse, et elle dit à Balaam : Que t’ai-je fait, pour que tu m’aies frappée déjà trois (3) fois (Nombres 22 : 28)
-      Il lâcha le corbeau qui sortit partant et revenant, jusqu’à ce que les eaux eussent séché sur la terre. (Genèse 8 : 7)
-      Les Corbeaux lui apportaient du pain et de la viande le matin, et du pain et de la viande le soir, et il buvait de l’eau du torrent. (1Rois17 :6)
 
Conclusion
Travaillons pendant qu’il fait jour. Car la nuit vient où personne ne peut travailler.
 
         Que Dieu vous bénisse. Amen !   

Le Rév. ADOTE Y. Emile








Enseignement de l'Orateur principal de la 48e Convention Nationale de l'EEAD BENIN, le Rév NOUFE SIE.


Président National

Le Révérend Pasteur NOUFE Sié des Assemblées de Dieu de la Côte d’Ivoire,  est marié et père de quatre filles. Il a été précedemment en mission pendant deux ans au Niger, et neuf ans en Guinée. Il est actuellement le Vice-Président du Comité missionnaire dans son pays, et le Secrétaire général de la Région Abidjan Ouest, puis Pasteur de l’Eglise de Cocodi Angré ; Temple “Le Chandelier.”




Thème
 : NOUS n’agissons pas bien !
Texte : 2 Rois 7 : 9




  

INTRODUCTION

« Nous n'agissons pas bien ». Tel est le thème sur lequel nous allons réfléchir ensemble pendant quelques jours. « Nous n'agissons pas bien » se veut au regard du contexte dans lequel il est tiré, un aveu de taille, l'aveu d'un manquement sérieux à la volonté de Dieu. Si à l'instar de ces lépreux, l'église d'aujourd'hui, pouvait prononcer ces paroles du plus profond de son cœur, je vous assure qu'un réveil naîtrait. Un bouleversement se produirait et la gloire de Dieu envahirait l'humanité toute entière dans une perspective missiologique.

Souvenons-nous que notre conversion s'est produite le jour où nous avons pris conscience de notre péché et nous nous en sommes détournés (repentance) associée à la foi qui est née dans nos cœurs par l'œuvre du Saint-Esprit. Comme si nous disions à Dieu : « nous n'agissons pas bien » envers toi et ta parole. Alors la vie de Dieu s'est implantée en nous et nous voici maintenant enfants de Dieu. Aujourd'hui, confesser ses manquements est devenu rare. Nous vivons plutôt une époque d’autoglorification, où les péchés sont soigneusement dissimulés, ou les hommes sont déifiés et le péché toléré. Mais toutes ces choses s'éternisent pour la simple raison que plusieurs s'éloignent de la parole de Dieu, ne l'étudient plus en profondeur ; que l'intimité avec Dieu est devenue tout sauf une priorité. Du coup, quand on ne se fie plus à la parole de Dieu, on prend pour référence des hommes, des grandes églises et chacun y va selon son inspiration. A travers ce thème, ma prière est que le Saint-Esprit nous ramène aux pieds du Seigneur Jésus. Qu'il nous plonge dans les Ecritures afin de rectifier ce qui doit l'être et que les priorités divines soient remises à leur place. Que l'Eglise revienne à la Mission. Car c'est de cela qu'il s'agit. Que le Seigneur nous recadre et nous pousse dans le droit chemin tel que nous l'avons lu dans la bible en ce qui concerne ces quatre lépreux. Notre réflexion partira sur la base des manquements de ces quatre lépreux, type de l'église actuelle pour aboutir à l'intervention de Dieu dans leur cœur qui a conduit à un acte salutaire pour toute une ville. Nous croyons que votre pays, votre région, votre ville, votre quartier, votre maison et même plusieurs nations n'attendent que vous pour qu'ils puissent entendre parler de Jésus et avoir l'occasion de goûter au salut. Aussi, notre étude portera sur les points suivants : - Contexte de la déclaration En quoi nous n'agissons pas bien

Déployer sans limites sa couverture, allonger ses cordages et réaliser enfin que nous ne sommes que des serviteurs inutiles

CONTEXTE DE LA DECLARATION

En parcourant les chapitres 6 et 7 du deuxième livre des rois, nous réalisons tout de suite qu'Israël vit une période de crise profonde. Une crise qui touche plusieurs domaines de la vie du peuple de Dieu.

Sur le plan spirituel Israël est au plus bas niveau avec un roi profane que le prophète Elisée lui-même qualifie de fils d'assassin (2 Rois 6 : 32). Le roi Joram ne croyait plus en Dieu et affichait sa déception de l'Eternel en ces termes : « Voici, ce mal vient de l'Eternel. Qu’ai-je à espérer encore de l'Eternel ? » (6 : 33) Tout comme son roi, le peuple avait une foi fébrile et une condition spirituelle des plus déplorables. Heureusement que la grâce de Dieu a suscité un homme de Dieu exceptionnel, Elisée pour rappeler encore que Dieu demeurait Dieu et n'avait pas changé.

Sur le plan militaire La situation n'était pas plus reluisante. Son éternel ennemi syrien venait de gagner un grand coup. Par son génie militaire, Samarie s'est trouvée assiégée et sans force pour répondre à l'ennemi. Cela va avoir des conséquences catastrophiques sur le plan économique et social.

Sur le plan économique et social Ce siège a eu pour conséquences une grande famine. Personne ne pouvait vraiment sortir pour aller aux champs sans risquer de se faire tuer. Imaginer qu'après plusieurs mois de siège, que les réserves se sont épuisés, la misère qui a pris place. Et là où il y a souffrance et famine, la morale bat en retraite. La bible relate qu'en ce moment-là, deux femmes vont s'accorder pour faire cuire leurs enfants tour à tour, pour calmer leur faim (2 Rois 6 :26-30).

C'est dans un tel contexte sombre que la providence divine va se manifester. Par la bouche de son serviteur en 2 Rois 7:1: « Elisée dit: Ecoutez la parole de l'Eternel! Ainsi parle l'Eternel: Demain, à cette heure, on aura une mesure de fleur de farine pour un sicle et deux mesures d'orge pour un sicle, à la porte de Samarie. » Le Seigneur va travailler les circonstances pour l'accomplissement de sa parole. Quatre lépreux, las d'attendre que la nourriture vienne à eux, vont décider d'aller dans le camp des Syriens, à leur corps défendant, quémander à manger. A leur grande surprise, sur place, il n'y avait plus d'ennemis. Ils avaient complètement disparu. Visiblement, un événement soudain les avait fait fuir le camp sans même leur laisser la possibilité de prendre leurs affaires. Heureux de découvrir autant de nourriture et de vêtements à leur portée, ces lépreux vont d'abord se délecter de leur butin. Avant de prendre conscience qu'ils font mal de ne pas faire bénéficier le reste du peuple. C'est alors qu'ils vont s'écrier : « Nous n'agissons pas bien »

Si nous voulons établir un parallèle avec notre époque, nous serons surpris de voir combien notre situation ne diffère pas de celle décrite plus haut. Nous vivons une époque de déclin moral, spirituel et économique. Tout va à vau-l'eau. Les fondements moraux sont renversés et la famine physique et spirituelle ne cesse de prendre de l'ampleur. Et dans cette grisaille, il y a une minorité (l'église représentée ici par les quatre lépreux) qui a providentiellement découvert quelque chose de merveilleux. Que dis-je, quelqu'un de merveilleux et égoïstement, garde ce secret par devers elle. Si quelques actions d'évangélisation sont menées, ce qui pourrait être à notre honneur, qu'en est-il de la mission ? Quelle place occupe-t-elle dans nos cœurs, dans nos assemblées et dans nos programmes ? N'est-il pas temps que nous revenions à ce qui est essentiel, et parler comme les lépreux : « nous n'agissons pas bien ! » Cette histoire contient des vérités importantes qu'il convient de rappeler concernant la place que doit occuper la mission dans le cœur du peuple de Dieu, et les raisons qui font qu'elle est parfois négligée ou même complètement ignorée. EN QUOI NOUS N'AGISSONS PAS BIEN ?

UNE EGLISE OUBLIEUSE DE LA GRACE RECUE

Trois éléments nous frappent dans ce récit : La grâce de Dieu trouva quatre lépreux Rien ne présageait qu'ils seraient les instruments de salut pour toute une ville. Ils étaient dans le désespoir, sans avenir, rejeté par les hommes et blasé dans la vie. Alors contre toute attente, ils tombent sur un trésor inestimable. D'où leur est venue la pensée de se rendre dans le camp des Syriens ? N'est-ce pas la main souveraine et gracieuse de Dieu quiles y a conduit ? De cette même manière, nous tous ici pouvons-nous souvenir comment la faveur de Dieu nous a sorti du fétichisme, de l'alcool, de la débauche. Comment l'amour de Dieu nous atrouvé contre toute attente et nous avons été trouvé par Dieu, lavé par le sang de son Fils et aujourd'hui repositionné. C'est exactement ce que Paul nous rappelle en 1 Corinthiens 6:9: « Ne savez-vous pas que les injustes n'hériteront point le royaume de Dieu? Ne vous y trompez pas: ni les impudiques, ni les idolâtres, ni les adultères, ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu. Et c'est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l'Esprit de notre Dieu. »

La grâce combla les quatre lépreux Non seulement, les lépreux ont été sauvés de la mort d'entre les mains des syriens, mais ils ont été comblés de toutes sortes de biens (nourriture, eau, vêtements, or, argent, etc.) Sans aucun mérite, de pauvres qu'ils étaient, ils sont devenus riches. Quelqu'un avait combattu à leur place pour leur accorder cette faveur et ces privilèges. Le récit précise que c'est Dieu qui leur a fait entendre des bruits de chars, lequel bruit leur a fait croire que du renfort venait les encercler.

Alléluia ! C'est exactement, ce que Christ a fait. Ephésiens 2 : 6-7 dit « il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, afin de montrer dans les siècles à venir l'infinie richesse de sa grâce par sa bonté envers nous en Jésus-Christ. Car c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est point par les œuvres, afin que personne ne se glorifie. » L'église est le corps de personnes bénies et comblées. Ce que Jésus a fait pour nous est tellement grand, que les témoignages de sa bonté sont nombreux et divers.

La grâce leur a accordé une nouvelle identité Le fait qu'ils aient été les instruments de salut pour Samarie, a changé le regard que les gens avaient sur eux. Le lépreux en Israël était méprisé, vilipendé et marginalisé. D'ailleurs, ils vivaient hors de la ville, privés de tout contact avec les autres. Sur le plan social et spirituel, leur position était basse. Mais ce jour-là, leur vie a changé. Ils n'avaient pas été guéris mais honorés d'annoncer la bonne nouvelle aux autres. Pour son œuvre, Dieu se choisit des êtres faibles, méprisés, sans sagesse pour glorifier son nom. Cf. 1 Corinthiens 1 27

Devant toutes ces grâces, les lépreux vont manifester un comportement que l'on retrouve aujourd'hui dans l'église. D'où le point suivant.

UNE EGLISE CENTREE SUR ELLE-MEME

Devant les grandes richesses et l'abondance de la nourriture, le seul reflexe que vont avoir nos chers lépreux est de s'asseoir, manger et accumuler le plus de richesses possibles. C'est ce que j'appelle la mauvaise gestion de la grâce. Oui, les consommateurs de la grâce. Leur attitude ressemble étrangement à celle d'Esther en Esther 4 :13-14. Dans les deux cas, leur élévation s'est faite par la main invisible de Dieu. Esther est devenue reine par la grâce de Dieu, fille d'un pauvre monsieur inconnu et de surcroît juif dans un pays étranger. Les cinq doivent tout à Dieu qui les a élevés. Mais, on oublie souvent que le même Dieu qui nous élève a aussi la capacité de nous abaisser.

Dans les deux cas, l'élévation était pour une raison particulière, en raison d'un temps de crise. Pour Samarie, c'était la famine. Pour Esther, il y avait la menace d'extermination orchestrée par Hamann. C'est parce que Dieu savait cela d'avance qu'il a permis qu'Esther parvienne à la royauté et que les lépreux se rendent au camp. Mais malheureusement, leur compréhension et lecture des faits était différente.

L'église africaine a bénéficié de tant de grâces de la part de Dieu et des missions européennes et américaines. Nous avons tant reçu que malheureusement au lieu de nous préparer à donner aux autres, on demeure dans une posture de demandeur éternel. Le temps dans lequel nous sommes nous commande à ne plus nous demander ce que les pays riches vont faire pour nous mais ce que nous allons faire pour les autres.

Le mal qui ronge l'église malheureusement est l'égocentrisme, l'égoïsme et la recherche effrénée du confort de la part des leaders comme des fidèles. UNE EGLISE OUBLIEUSE DE SA MISSION Les quatre lépreux avaient oublié, à l'instar de la reine Esther, les raisons probables de la manifestation de la grâce de Dieu dans leur vie. On pourrait alors se demander quelle est la mission de l'Eglise sur terre ? Au regard des exemples des lépreux et la reine Esther, relevons deux buts pour lesquels l'Eglise existe : 1. Contribuer au salut de son peuple et sa famille Aussi longtemps que les lépreux ne faisaient rien, ils exposaient leur peuple à la mort. Aussi longtemps qu'ils restaient indifférents au sort de leur famille, ils seraient les seuls à bénéficier de leur grâce. Et pourtant, le but de cette grâce était de proclamer la bonne nouvelle au peuple et à toute la ville. 2. Combattre le mal et le réduire au silence Cet aspect se voit plus clairement dans le cas de la reine Esther. Il a fallu qu'Esther se lève pour que Hamann, sa famille et tous leurs projets échouent.

Ces deux points énumérés constituent la raison d'être de tout enfant de Dieu dans le monde. Freiner et détruire les œuvres des ténèbres et causer le salut, la prospérité, la justice autour de nous. Comprenons alors que si la grâce a trouvé les lépreux ou encore Esther, ce n'était pas encore une fois, juste pour leur jouissance personnelle et égoïste mais en vue du salut de plusieurs et être des sources de bénédictions. Réalisons aujourd'hui, la responsabilité qu'est la nôtre quant à la mission, église africaine ; et levons-nous pour répondre à l'appel du Maître.

LA REACTION QUE DIEU ATTEND DE NOUS

Ne pas se limiter à de belles déclarations : le déclic de Dieu Certes les lépreux s'étaient laissés aller à des ripailles, à une jouissance effrénée après tous ces mois de famine, mais un déclic va se produire dans leur cœur. Dieu va ouvrir leur esprit sur la situation de leur peuple en proie à la mort, à la maladie et à la famine. Leur cœur va réaliser du coup, qu'ils ont la solution à tous ces problèmes, une solution qui se trouve dans leur bouche : simplement proclamer la bonne nouvelle pour qu'ils en bénéficient. Ici encore, une autre vérité importante se dégage : ils ont vaincu l'immobilisme et les discours béats et théoriques. Ils ont pris conscience de leur manquement, de leur péché et du jugement qui pourrait accompagner leur attitude. Ils ne se sont pas simplement contenter de pleurer sur leur péché et de rester assis. Ils se sont mis en action. Bien-aimés, plus d'une fois, nous avons pleuré à cause de vérités bibliques que nous n'accomplissons pas dans nos vies, pensant que cela était la vraie repentance. Or la vraie repentance, ne se limite pas à la prise de conscience ou encore à la contrition. Elle doit aboutir à un changement, à un acte concret. Si nous nous limitons seulement à confesser notre manque d'amour pour les âmes perdues sans jamais chercher à nous lever pour nous mettre en action, notre repentance n'est pas aboutie et encore moins sincère. Dans l'évangile de Luc au chapitre 15, parlant du fils prodigue. Il dit qu'il est entré en lui-même, réalisé sa forfaiture mais s'est levé et a dit : « j'irai vers mon père et je lui dirai... » C'est ce qu'il a fait. Que l'église africaine sorte des sentiers battus de la spéculation sans fin, de belles paroles non suivies d'actes concrets. Ne soyons pas des figuiers qui parlent beaucoup par des feuilles bien vertes qui laissent croire qu'ils portent du fruit. Et quand on s'en approche, on découvre amèrement qu'ils sont foncièrement stériles. Souvenons-nous que Jésus a maudit un tel figuier.

ALORS QUE FAIRE ?

Deux choses essentielles :

La mission, principale priorité de la raison d'être de l'église.  Si le terme « mission » a existé et a résisté à la tempête, pour être une réalité aujourd'hui, c'est qu'il exprime une dimension fondamentale de l'Evangile c'est-à-dire son mouvement vers l'autre. La bonne nouvelle n'existe pas pour être amassée, consommée à son domicile (Eglise locale), mais pour être partagée avec zèle et passion comme une onde d'amour et de miséricorde. Le disciple de Jésus qui se sent invité à la proximité de son maître « Venez » (Math 11/28) entend rapidement un « Allez » (Math 28/19) qui l'oblige à sortir de son confort spirituel, de sa communauté, de son église locale, de sa chaleur fraternelle pour marcher à la rencontre de celui qui n'a pas entendu parler de Dieu, de Jésus Christ et « transformer » le monde. En somme, la convocation qui fait l'Eglise se nourrit de son envoi vers les autres. Ainsi, il est donc nécessaire aujourd'hui d'alléger l'Eglise de toutes ses charges de distractions encombrantes et de la charger de la mission pour en faire la principale priorité de sa raison d'être ici-bas.

Elargir l'espace de notre tente.  Le déclic qui s'est produit dans le cœur des quatre lépreux et qui les a poussé à dire : « nous n'agissons pas bien » est une œuvre du Saint-Esprit, l'œuvre de conviction. Je dirai même la communication par le Saint-Esprit de l'appel de Dieu à accomplir une bonne œuvre pour sa gloire. Cela cadre bien avec une parole prophétique dans Esaïe 54 2 : « Elargis l'espace de ta tente; Qu'on déploie les couvertures de ta demeure: Ne retiens pas! Allonge tes cordages, Et affermis tes pieux! ». Ce verset va nous servir de support pour démontrer la réaction, la bonne attitude que Dieu attend de nous. « Elargis l'espace de ta tente.» C'est la première recommandation que fait le Seigneur. Elargir, c'est rendre plus large, augmenter l'espace pour permettre d'accueillir plus de personnes sous la tente. Sur le plan spirituel, c'est une invitation à lever les yeux et à réaliser l'immensité de la promesse de Dieu. A comprendre que le Dieu de l'impossible veut rendre une stérile mère de plusieurs enfants. Mais obéir à cette recommandation sera difficile à celui dont le cœur ou la vision est étroite. Pour celui dont le cœur est incrédule, c'est déjà chose impossible. Par cette parole, Dieu invite quelqu'un ici à d'abord élargir son cœur avant de vouloir élargir sa tente. Si Dieu n'a pas beaucoup de place dans notre cœur, ce que nous ferons pour lui ne sera que minime. La vision que nous avons de Dieu détermine la vision que nous avons de son œuvre. Bien plus détermine nos actions et réactions. Il est impossible à celui qui laisse totalement son cœur sous le contrôle du Saint-Esprit être préoccupé par les œuvres de la chair et les passions de ce monde. Il est impossible que celui qui est rempli du Saint-Esprit soit encore rempli de haine ou peu préoccupé par la mission. Il est écrit en Galates 5:16-17 : « Je dis donc: Marchez selon l'Esprit, et vous n'accomplirez pas les désirs de la chair. Car la chair a des désirs contraires à ceux de l'Esprit, et l'Esprit en a de contraires à ceux de la chair; ils sont opposés entre eux, afin que vous ne fassiez point ce que vous voudriez. » Plus nous faisons de la place au Seigneur en nous, plus il nous utilise et sa gloire est manifeste. Paul suppliait les corinthiens de leur élargir leurs cœurs en leur faveur comme ils l'ont fait pour eux. (2 Corinthiens 6:13: « Rendez-nous la pareille, - je vous parle comme à mes enfants, - élargissez-vous aussi! ») Ceci est un appel au retour à la consécration et à la sanctification du peuple de Dieu. L'église pourra beau prier : « Seigneur, que ton règne vienne ! » mais si nous ne lui cédons pas volontairement le trône de nos cœurs, nous ne verrons pas son règne s'établir et sa gloire éclater parmi nous.

Elargissons nos cœurs aujourd'hui même et nous pourrons voir comme Dieu voit. Jean 4:35: Ne dites-vous pas qu'il y a encore quatre mois jusqu'à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. » Faisons encore un peu plus de place au Seigneur dans la prière, dans la méditation, dans le jeûne. Que dis-je, cédons-lui toute la place afin de faire de nous ce qu'il veut. Décidons-nous à élargir. Ne regardons pas à nos échecs passés, à nos stérilités passés, à nos errements spirituels. N'entendons-nous pas la voix du Seigneur qui nous appelle à la chambre haute, à recevoir une nouvelle et puissante effusion du Saint-Esprit avant de nous lancer à la conquête des âmes pour élargir l'espace de notre tente. L'une des conséquences de l'effusion du Saint-Esprit le jour de la Pentecôte sur les apôtres, c'est qu'ils ont connu une transformation intérieure extraordinaire. Remplis de l'Esprit de DIEU, il n'y avait plus de place pour la peur, la honte et la timidité. Pierre, l'instable et le peureux, a reçu une audace extraordinaire et sous l'impulsion du Saint-Esprit a donné une prédication si puissante que 3000 âmes se sont converties ce jour-là. Les disciples n'avaient plus de regards sur leurs propres intérêts. Lisons Actes 4:32: « La multitude de ceux qui avaient cru n'était qu'un cœur et qu'une âme. Nul ne disait que ses biens lui appartinssent en propre, mais tout était commun entre eux. » Le Saint-Esprit, lorsqu'il nous remplit nous accorde le cœur de Jésus. Il nous rend semblable à lui : plein de compassion et de miséricorde pour les âmes perdues. (Matthieu 9:36: «Voyant la foule, il fut ému de compassion pour elle, parce qu'elle était languissante et abattue, comme des brebis qui n'ont point de berger ») Le Seigneur avait un cœur large pour accueillir les hommes de toute condition et de toute nationalité. Il n'est donc pas étonnant que le Jour de la Pentecôte, il accorde aux disciples le don de parler en plusieurs langues que les pèlerins comprenaient. (Cf. Actes 2) Une manière de leur dire que votre mission concerne les hommes de tout peuple et de toute langue. Ayez un cœur assez large pour pouvoir les accueillir.

Déploie sans limites les couvertures Cette deuxième recommandation est une invite à ne pas limiter Dieu et à lever toutes les barrières que nous nous sommes parfois volontairement ou involontairement fixés. Déployer, c'est étendre, développer, occuper un plus grand espace de terrain.

LES STRATEGIES BIBLIQUES

Il existe beaucoup de modèles et de stratégies qui concernent la mission. Ces stratégies dépendent de l'organisation ou de l'agence qui envoie, ainsi que du missionnaire lui-même sur le terrain. Cependant, il n'y a aucune stratégie aussi importante que la stratégie missionnaire de Jésus et de l'Eglise primitive appelée par certains missiologues « la stratégie de l'Esprit ».

A- Identifions et comprenons « les stratégies de l'Esprit » dans le Nouveau Testament

En considérant les stratégies missionnaires de l'Eglise du Nouveau Testament. Un schéma sous trois aspects apparaît : 1- Le revêtement de la puissance 2- La proclamation pour la démonstration de la puissance de Dieu 3- La formation pour l'envoi des ouvriers.

Voyons 1- Stratégie du Père pour Jésus.  Le Père céleste a envoyé son Fils sur terre avec une stratégie spécifique. Il était d'abord revêtu de puissance et il prêchait l'Evangile avec des signes et des miracles : Luc 3/21-22 ; Luc 4/1-14, 16-19 ; Actes 10/38.

2- Stratégie de Jésus pour l'Eglise.  Après sa résurrection, Jésus dit à ses disciples « comme le Père m'a envoyé, moi aussi je vous envoie » Jean 20/21 ; Math 28/18-20. Jésus avait la puissance avant de faire son ministère, l'Eglise aussi (Actes 1/8 : Luc 24/49). Les disciples ne devraient pas entreprendre l'évangélisation mondiale sans le revêtement de puissance.

3- La stratégie de Paul à Ephèse.  En Actes 19, nous voyons la stratégie de l'Esprit à travers le travail de Paul dans l'Eglise d'Ephèse et en Asie. Paul emmène la petite église au baptême dans le Saint-Esprit. « Avez-vous reçu le Saint-Esprit quand vous avez cru ? » Là, Paul va former les croyants dans l'Eglise de Tyrannus, et par eux, tous ceux qui habitaient l'Asie juif et qui entendirent la Parole du Seigneur. Cela dura deux ans.

B- La stratégie dans l'expérience contemporaine.

         Non seulement le Nouveau Testament démontre la nécessité d'être revêtu du Saint-Esprit avant d'aller en mission, mais l'expérience contemporaine le démontre aussi.

L'Inspiration pour l'évangélisation mondiale. C'est le Saint-Esprit qui donne aux leaders, à l'Eglise locale l'inspiration nécessaire pour l'évangélisation mondiale.Dans cette partie du verset, le Seigneur insiste : « ne retiens pas ! ». Ne te fixe pas de limites, fais tous tes efforts pour couvrir le maximum de territoires. Et dans un contexte missionnaire, cela devient très intéressant. C'est un appel à gagner le monde sans qu'un seul recoin de la terre ne soit laissé pour compte. Tous les peuples doivent entendre la bonne nouvelle du salut. Il est écrit en Matthieu 28:18: « Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde. » Le Seigneur déclare avec puissance « Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. » Avant de dire à ses disciples d'aller, il a d'abord reçu du Père tout pouvoir dans le monde visible et invisible. Il a vaincu la mort, le pire ennemi de l'homme. La résurrection est donc le socle de la mission. Sans la résurrection du Christ, il n'aurait pas été possible d'envoyer les disciples en mission. Mais alors que Christ est Vivant, alors qu'il a vaincu la mort, les Ténèbres et le péché, il peut envoyer désormais chaque disciple à aller sous son autorité. Alléluia ! Sa résurrection précède l'ordre missionnaire. Je dis ton Seigneur, notre Seigneur a été fait Seigneur de tout l'univers. L'on peut donc aller partout annoncer et proclamer son amour. Puisqu'il n'y a pas un seul endroit sur terre qui échappe à sa Seigneurie. C'est pour cette raison, qu'il te dit « ne te limite pas. Ne limite pas sa main. » S'il a vaincu la mort, limite de la science, des sciences occultes, des puissances militaires. Qu'est-ce qui peut encore limiter Jésus et nous en qui il habite. Elargis l'espace de ta tente, déploie sans retenir tes couvertures. Fais connaître Jésus partout et en tout lieu, telle est la destinée de l'église en général et du croyant en particulier. La foi dans la résurrection de Christ nous donne donc mandat pour accomplir la mission. Chers frères et sœurs, comprenez bien cette vérité. La résurrection de Christ entraîne deux mouvements - mouvement centrifuge : c'est-à-dire aller vers les nations, vers les non convertis, donc mouvement vers ; mouvement centripète : ici il s'agit de rassembler les nations aux pieds de Jésus. C'est la finalité de la mission, faire des hommes des disciples et la tente pourra alors se remplir.

Le mouvement centrifuge favorise le mouvement centripète. Les gens ne viendront pas aux pieds de Jésus si nous n'allons pas vers eux. C'est pourquoi l'ordre de Jésus est clair, il dit « Allez ».

Allonge tes cordages Il est évident qu'il est impossible d'agrandir la tente sans allonger les cordages. N'est-ce pas une invitation à sortir du confort des quatre murs de l'église, à oser pour Dieu et souffrir pour l'avancement de l'œuvre. Abandonner notre propre sécurité et à vivre par la foi et pour la foi. La rallonge va nous coûter cher. Et pourtant c'est aussi cela le message de l'évangile il y a un prix à payer pour suivre le Seigneur et lui faire plaisir. Cf. Matthieu 16:24: « Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu'un veut venir après moi, qu'il renonce à lui-même, qu'il se charge de sacroix, et qu'il mesuive. » Or toute forme de mission aboutit toujours à une forme de croix. La croix dénote une idée de souffrance (physique, mentale ou morale). Le prix de la mission, c'est la souffrance et parfois même la mort. Il y a un prix à payer quand Dieu nous envoie en mission. Car l'envoyé aura affaire aux hommes mais aussi aux démons. Savez-vous que délivrer les âmes a coûté la vie au Fils de Dieu et cela coûtera aussi la vie à ses envoyés. Durant son ministère terrestre en JEAN 12, les grecs ont voulu le voir. Quand le Maître a appris cela, il a soupiré en lui-même et fait cette déclaration : « ...si le grain de blé ne tombe en terre et ne meurt, il ne peut produire du fruit... » Il faut que le grain meurt pour qu'il soit productif. Nous sommes appelés à servir Dieu dans un monde qui souffre, attendons-nous à souffrir pendant cette mission. Cf. 2 Corinthiens 4:12: « Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous. » Savez-vous comment les premiers apôtres sont morts dans l'accomplissement de leur mission ? Il est important que nous le sachions afin de réorienter nos priorités dans notre marche quotidienne. Pierre a été tué, se sentant indigne d'être crucifié comme son Seigneur, a demandé qu'il soit crucifié la tête en bas sous l'empereur Néron. Paul fut conduit hors de la ville de Rome et eut la tête coupée sous l'empereur Néron. André est allé prêcher l'évangile dans plusieurs nations d'Asie. Il a été crucifié sur une croix transversale à EDESSE. Thomas, lui s'est retrouvé en Inde pour annoncer l'évangile. Il a été tué là-bas, transpercé par une lance. Matthias, le remplaçant de Judas Iscariote, est mort la tête coupée, après qu'on l'est lapidé à Jérusalem. Luc, le médecin, auteur de l'évangile et des actes des apôtres a été pendu à un arbre, l'olivier, par des prêtres idolâtres grecs. Simon le zélote, s'est rendu jusqu'en Mauritanie et dans les îles britanniques pour annoncer l'évangile. Il a été crucifié en l'an 74 après JC. Jacques le Petit, âgé de 94 ans a été battu et lapidé par les juifs jusqu'à ce que son crâne s'ouvre sous les coups qu'il recevait. Barthelemy traduisit l'évangile de Matthieu dans une langue indienne. Là-bas, il fut battu à coups de bois et crucifié par la suite. Philippe, œuvra aussi en Asie et y a souffert le martyr à Héliopolis en Phrygie. Il a été battu de verge puis crucifié ensuite. Que dire de Marc, auteur de l'évangile ? Il a été mis en pièces par les habitants d'Alexandrie lors d'une grande fête à l'honneur de Sérapis, leur idole. Jude, le frère de Jacques, communément appelé Thaddée, est mort crucifié à EDESSE en l'an 72. Matthieu, l'auteur de l'évangile a surtout œuvré à Parthe et en Ethiopie. Il a été décapité par un pique dont le fer a la forme d'une hache. Et que dire de Jacques, décapité sous Hérode, Etienne lapidé à Jérusalem et des chrétiens jetés aux lions sous l'empereur Néron. Malgré toutes ces morts brutales, l'église n'a pas été éteinte. Bien au contraire, elle a progressé jusqu'à nous. Jésus déclare de manière solennelle en Matthieu 11:6 : « Heureux celui pour qui je ne serai pas une occasion de chute ! »

Affermis tes pieux.

Affermir, c'est rendre stable, consistant, plus difficile à ébranler. Par cette définition, nous comprenons l'importance des piquets. Ce sont eux qui permettront à l'édifice de résister lorsque surviendront les intempéries, les vents et tout élément imprévisible dans l'avenir. N'est-ce pas encore là un appel à approfondir notre relation avec Dieu et à compter sur sa force à lui. Paul nous aidera à mieux comprendre l'image des pieux. En Colossiens 2:6: « Ainsi donc, comme vous avez reçu le Seigneur Jésus-Christ, marchez en lui, tant enracinés et fondés en lui, et affermis par la foi, d'après les instructions qui vous ont été données, et abondez en actions de grâces, » Dans ce passage, l'apôtre nous révèle premièrement que le Seigneur est le terrain dans lequel nos pieux doivent être enracinés. Et deuxièmement, les pieux sont l'image de notre foi. En clair, notre foi doit être enraciné solidement en Jésus et non pas en un autre. Pour Paul, la véritable foi est celle qui repose sur l'œuvre accomplie par le Seigneur à la croix et se renforce dans une obéissance totale à sa parole. Une église fût-elle grande qui ne prêche plus la croix n'est qu'un géant en papier. Tout ce que nous pouvons faire ou dire repose sur l'œuvre de Christ. C'est lui notre modèle ; et son sacrifice est parfait. Il n'y a plus rien à ajouter. Amenons les nouveaux croyants à fonder leur foi sur la mort et la résurrection de Christ et non pas sur des théories qui semblent faire croire que le croyant doit parfaire la délivrance déjà réalisée par Christ à la croix. N'oublions pas chers frères, qu'il ne suffit pas de croire. Il faut se conserver dans la saine doctrine comme Paul nous le rappelle. En 1 Corinthiens 15:1: « Je vous rappelle, frères, l'Evangile que je vous ai annoncé, que vous avez reçu, dans lequel vous avez persévéré, et par lequel vous êtes sauvés, si vous le retenez tel que je  vous l'ai annoncé; autrement, vous auriez cru en vain. » Fuyons donc l'esprit des faux Christs qui pullulent aujourd'hui dans nos sociétés. Faux Christs = fausse onction. Et qui dit fausse onction, dit aussi caractère méchant, trompeur, vie de débauche. Mais enracinons-nous dans la simplicité de l'évangile (2 Corinthiens 11:3: « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l'égard de Christ. ») Aimons la parole de Dieu, étudions-la, pratiquons-la et nous irons loin avec le Seigneur. Notre vie et nos paroles reflèteront celles du Seigneur et à son retour, nous serons sûrs d'être enlevés avec lui. Retenons pour cette partie que dans le programme de Dieu, il y a quatre (4) éléments intéressants : l'Ascension de Jésus - la Pentecôte (effusion du Saint-Esprit), la Mission - la Parousie (retour de Jésus) Par ce schéma, nous découvrons que celui qui est monté (Jésus) va revenir. Mais avant cela, deux éléments demeurent : la Pentecôte et la Mission. Si nous analysons bien, nous verrons que ce sont ces deux éléments qui vont déterminer le retour de Jésus. Si l'église se laisse enraciner en Jésus et se laisse enflammer par le Saint-Esprit pour accomplir la mission, alors cela va hâter le retour de Jésus. Cf. Matthieu 24:12. On ne peut pas être enraciné en Jésus et ne pas désirer et conserver l'onction du Saint-Esprit. On ne peut pas avoir l'onction du Saint-Esprit et négliger la mission.

Tout est lié et se rapporte à une et une seule personne le Seigneur Jésus.

Que retenir ? Deux choses sont à retenir : manifester une attitude intérieure adéquate et mener les actions qu'il faut pour que la croissance de l'église à tous les niveaux soit une réalité.

L'attitude attendue : élargir son cœur ou s'inscrire dans la vision de DIEU. Dieu est à la recherche d'hommes et de femmes qui soupirent de voir son règne s'établir. Des hommes et des femmes qui versent d'abondantes larmes dans la prière pour que plusieurs échappent au jugement de Dieu. Car la vision de Dieu, contrairement à ce que pensent certains, c'est de voir une multitude être sauvé comme en témoigne Apocalypse 19:1: « Après cela, j'entendis dans le ciel comme une voix forte d'une foule nombreuse qui disait: Alléluia! Le salut, la gloire, et la puissance sont à notre Dieu » C'est l'heure d'intégrer pleinement le programme de salut de Dieu et se laisser utiliser. Il y a encore plusieurs qui se meurent en dehors de la bergerie, et n'attendent que nous pour sortir des ténèbres.

Elargir l'espace de la tente sans lésiner sur les moyens Etre prêts à payer le prix pour le salut des âmes Etre rempli du Saint-Esprit et manifester le fruit de l'Esprit Etre prêt à financer les programmes d'évangélisation, de mission avec une grande libéralité, sachant que c'est l'ordre suprême. Pour paraphraser Esther 4 :14: Et qui sait si ce n'est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenu au poste que tu occupes en ce moment ? Avec l'aide du Saint-Esprit, initier des programmes capables de rappeler toujours la Missio Dei et amener les croyants à accomplir la mission. Refuser tout ce qui est faux et rester fondés sur la saine doctrine, gage de notre salut. Vivre dans la perspective du retour de Jésus ; ce qui aura pour conséquence de savoir établir nos priorités.

Réaliser enfin que nous ne sommes que des serviteurs inutiles Un fait marquant dans notre récit est l'attitude humble des lépreux. Ils n'ont pas exigé à voir le roi ou chercher à tirer gloire de cette découverte. Ils se sont simplement contentés d'informer les gardes du palais royal, qui à leur tour ont transmis l'information au roi. La suite du texte ne nous dit rien si les lépreux ont été décorés ou félicités par le roi pour reconnaissance du travail accompli. Ils sont passés inaperçus et eux non plus, n'ont rien revendiqué. Quelle attitude de grandeur. Ils ont compris que tout est grâce et n'ont aucun mérite dans ces évènements. Souvenons-nous des puissantes paroles de notre Seigneur à ce propos en Luc 17:10: « Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été ordonné, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles, nous avons fait ce que nous devions faire. » C'est à Christ que nous devons tout et c'est sa grâce qui nous fera vivre des exploits sans nom et donner des résultats extraordinaires. Paul ajoute en 1 Corinthiens 15:10: « Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n'a pas été vaine; loin de là, j'ai travaillé plus qu'eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. »

 

CONCLUSION

L'église n'a jamais eu autant de grâces qu'à notre époque. Nous bénéficions ici en Afrique de tant d'opportunités pour accomplir la mission que nous serons sans excuses au jour du compte rendu devant le Seigneur. Qu'est-ce qui nous manque en réalité, église ? A bien réfléchir, pas grande chose. Tous les théologiens s'accordent pour dire que la théologie a changé de pôle : quittant l'Europe pour s'installer maintenant en Afrique. Ici, tous peuvent témoigner de la puissance glorieuse du Saint-Esprit. Il y a en Afrique, plusieurs églises réveillées et des cœurs assoiffés de Dieu et de sa puissance. Nous avons l'onction, les moyens financiers et techniques. Nous avons même des situations favorables pour annoncer le Christ, à travers toutes ces crises militaro-politique et économiques que nous vivons. Au lieu de se chercher une place au Soleil, recherchons plutôt les couronnes incorruptibles auprès de Jésus, le Soleil de justice. Que nos tergiversations s'arrêtent et place soit faite désormais et en priorité à la mission : mission intérieure et extérieure. Arrêtons de nous minimiser. Les premiers chrétiens n'ont pas eu besoin d'avoir des milliards avant de commencer la mission. La mission commence par l'effusion du Saint-Esprit et la foi. Levons-nous maintenant, car jusque-là nous n'avons pas bien agi. Le temps de bien faire est arrivé, le temps de gagner notre pays, notre continent, le monde entier est arrivé. De toute façon, Jésus a reçu tout pouvoir de la part de son Père et nous pouvons aller partout en son nom, arracher des âmes des mains de l'ennemi. Elargissons nos cœurs, notre vision et soyons sensibles à l'Esprit de Jésus pour nous lever maintenant pendant qu'il est temps. VIVE LA MISSION POUR QUE LA GLOIRE REVIENNE AU CHRIST VIVANT SEUL ! AMEN !






















Celui qui n'a point connu le péché, il l'a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.

2Corinthiens 5:21



2eme Livre du Rev. ADOTE EMILE intitule : "LE FOYER CHRETIEN, LE PARADIS OU L'ENFER ?"

Prix : 2.000 F CFA






**Jour de l’An

Vendredi 1er janvier 2016
.............................................................

**Journée Nationale de l’Evangélisation

Dimanche 07 février 2016

Thème : Soyons des témoins revêtus de la puissance d'en haut !
Textes : Actes 1:8.

.............................................................

**48ème Convention Nationale !

Jeudi 25 au Dimanche 28  février 2016

Date : Du 22 au 26 Février 2016
Lieu : Institut Biblique des Assemblées de Dieu de Dassa

Thème : Nous n'agissons pas bien (Mission) !
Textes : 2 Rois 7:9.

.............................................................

**Journée Nationale de la Mission

dimanche 06 Mars 2016
............................................................

**Fête de Pâques

dimanche 27 Mars 2016
.............................................................

**Journée Nationale de la JAD Jeunesse des Assemblées de Dieu

dimanche 03 avril 2016

Thème : Le jeune chrétien et la culture de l'excellence !
Textes : Daniel 1 : 17-20.

.............................................................

**Campagne de fidélité de l’EDL !

du dimanche 1er au  mardi 31 mai 2016

Thème : Que l'Eglise de Christ soit revêtue de son Esprit fondateur !
Textes : Actes 2 : 1-47.

.............................................................

**Journée Nationale de l’ASC Association des Servantes de Christ

dimanche 08 mai 2016

Thème : Soyez fervents d'esprit. Servez lz Seigneur !
Textes : Romains 12 : 11.

.............................................................

**Fête de la Pentecôte

dimanche 15 mai 2016
.............................................................

**Journée Nationale des langues locales !

dimanche 29 mai 2016

Thème : Alphabétisation: facteur de développement de l'Eglise et de la communauté !

..........................................................

**Sortie des Etudiants Pasteurs de l’IBAD

samedi 04 juin 2016

Cérémonie de Remise de diplômes aux Pasteurs de la 63e Promotion

.............................................................

**Journée Nationale des OEuvres sociales

dimanche 26 juin 2016
.............................................................

**Journée Nationale du Département  des Enfants et des Adolescants

dimanche 03 juillet 2016

Thème : Les vainqueurs de Jésus !
Textes : Ephésiens 6 : 13-17

.............................................................

**Journée Nationale de l’AHC Association des Hommes en Christ

dimanche  07 août 2016

Thème : Jésus-Christ, l'Espérence de la gloire des nations !
Textes : Colossiens 1 : 24-29.

.............................................................

**Journée Nationale de l’IBAD Institut Biblique des Assemblées de Dieu du Bénin

dimanche 04 septembre 2016
.............................................................

**Campagne d’agrandissement de l’EDL

samedi 1er octobre 2016

Date : Mois 1er au 31 octobre
Thème : Maintenons-nous dans la saine doctrine !
Textes : 1Timothée  4:1-4

.............................................................

**Journée nationale de l’EDL

dimanche 30 octobre 2016

Thème : Enseigner la Parole avec la puissance de l'Esprit Saint !
Textes : 1Thessaloniciens 1 : 5

.............................................................

**Fête de Noël !

dimanche 25 décembre 2016
.............................................................