CONGRES NATIONAL DE L'ASSOCIATION DES SERVANTES DE CHRIST DE L'EEAD BENIN.

Date : Avril   2017

Lieu : Institut Biblique des Assemblées de Dieu de Dassa

Vous y êtes toutes invitées.














Numéro IFU de l'Eglise Nationale

6201101800009 



 AVIS DE RECRUTEMENT

L'ONG ANASTASIS  lance  un appel à candidature pour le recrutement de trois (3) infirmiers(ières) et d'un(e) gestionnaire de statistiques. Les conditions à remplir sont les suivantes : ...   
(Cliquez ici pour prendre connaissance de l'avis de recrutement).

NB : Date limite de depôt des dossiers : le mercredi 31 Mars 2017 à 16h.  

  


 " trois raisons pour lesquelles l'huile ne doit pas manquer sur nos têtes !
Lundi 06 Mars 2017

" Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs, et que l’huile ne manque point sur ta tête. " Ecclésiaste  9: 8. 


Le conseil de la Bible « Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs et que l’huile ne manque point sur ta tête », est le désir de Dieu de voir l’onction couler continuellement dans notre vie. Ce passage nous révèle aussi que l’onction rime avec la sainteté : « Qu’en tout temps tes vêtements soient blancs... » La sanctification nous prépare pour l’onction et l’onction nous qualifie pour la gloire de Dieu.Trois raisons montrent l’obligation de l’injonction de Dieu à être rempli de l’onction de l’Esprit dont l’huile est le symbole.

D’abord, l’onction produit le réveil. L’un des facteurs d’absence de réveil dans le Corps de Christ est le manque de prédicateurs oints. Un auteur a dit que « L’onction sur le prédicateur met Dieu dans l’Evangile. » Pierre a prêché un sermon de trois minutes et trois mille âmes « eurent le cœur vivement touché » (Act. 2 : 37). Une telle onction vient d’une vie de consécration, de prière et de sanctification. C’est le seul chemin qui touche réellement les cœurs pour un vrai réveil et changement.

Ensuite, l’onction fait la différence. Nous sommes dans un temps de confusion comme celui du prophète Elie, où seuls les hommes oints pourront faire la différence devant les prophètes de Baal et confondre les Jézabel. Que nous soyons prédicateurs, moniteurs, chantres, intercesseurs, etc. nous avons besoin de faire la différence par l’onction. Lorsque l’Esprit de Dieu est descendu sur Gédéon, il a sonné la trompette et a convoqué les tribus (Jg. 6 : 34). Nous avons parfois du mal à rallier le peuple de Dieu pour le louer, témoigner, et prier parce que l’huile ne coule pas à flot sur notre tête.

Enfin, l’onction fait marcher sur l’ennemi et libérer le peuple.
L’onction nous met aux commandes et nous permet de « marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute la puissance de l’ennemi. » (Lc. 10 : 19 ; Act. 10 : 38). Elle permet de briser les jougs de l’ennemi et de libérer les vies. Elle brise les jougs de la maladie, renvoie libres les opprimés et guérit les cœurs brisés. Elle nous permet de vaincre l’ennemi, de marcher contre lui et sur lui. Quand l’huile coule sur notre tête, nous sommes oints pour accomplir l’œuvre de Dieu. Beaucoup parmi nous ont été oints un jour, mais continuons-nous de l’être ? L’huile continue-t-elle de couler sur notre tête ? L’Esprit est descendu sur Samson avec une telle force qu’il a accompli des merveilles qui dépassent l’entendement (Jg. 14 : 6 ; 19). Mais quand l’huile a cessé de couler sur sa tête, il est devenu prisonnier et esclave des Philistins. Pire, il est devenu ridicule et un objet d’amusement des ennemis qu’il avait vaincu. Servir sans l’onction nous rend ridicules. Veillons alors à ce que l’huile coule sans cesse sur notre tête pour éviter de telles tragédies.

 

Pasteur Léon HOUNGBEDJI 




Cérémonie d'ordination des Pasteurs de la 54e promotion lors du 49e Congrès

















 Vision :  « UNE EGLISE EVANGELISTE, MISSIONNAIRE ET BIEN GEREE !!!!!! » « C’est ici la parole que l’Eternel adresse à Zorobabel, ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais c’est par mon Esprit, dit l’Eternel des armées » (Zacharie 4 :6)



Mot du Président National

L'EGLISE EVANGELIQUE DES ASSEMBLEES DE DIEU DU BENIN VOUS SOUHAITE UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE ................................................. 2017...................................................                                   SOUS LA GRACE DIVINE !

Président NationalSoyez béni d’avoir choisi de nous visiter sur notre Siteweb ! L’Eglise du Bénin s’engage dans la Grande Commission en obéissant à l’ordre du Seigneur, celui d’aller par tout le Monde faire des Nations des disciples. Ainsi, notre objectif primordial est de gagner le Bénin pour Christ, de former ceux qui sont gagnés et de les envoyer en mission. nous prions que Dieu nous aide par son Esprit à faire davantage d’exploits pour le Salut du plus grand nombre tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du Bénin. Que Dieu vous bénisse !

Le Rév. ADOTE Y. Emile




A la Une !

 49ième CONGRES NATIONAL DE L'EGLISE DES ASSEMBLEES DE DIEU DU BENIN

Date : Du 23 au 26 Février 2017

Lieu : Institut Biblique des Assemblées de Dieu de Dassa

Thème : Que l'huile ne manque pas sur ta tête !  ( Ecclésiaste 9:8 )


ORATEUR PRINCIPAL DU 49e CONGRES NATIONAL DE L'EEAD-BENIN 
LE REVEREND PHILIPPE DUGARD

Pasteur Philippe DUGARDLe Pasteur Philippe DUGARD d’une des Eglises des Assemblées de Dieu de Dunkerque dans le Nord de la France est l’orateur principal du Congrès de cette année.

Remise de don symbolique par le Trésorier Général de l'EEAD-Bénin à l'Orateur principal

ENSEIGNEMENTS DE L'ORATEUR PRINCIPAL


Sous-thème 1 : L’onction dans la vie du chrétien

  Texte : Ecclésiaste 9 : 8

Cliquez ci-dessous pour écouter ou ICI

Introduisant le thème du Congrès, il signifia qu’il montre les deux exigences dans la vie d’un enfant et serviteur de Dieu qui connait son identité dans le champ et service de Dieu.

Le premier, « qu’en tout temps, que tes vêtements soient blancs. » Ceci est important pour Dieu car Hébreux 12 : 14 souligne « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. » Sans sanctification, l’onction de Dieu peine à décoller et demeurer. De même, Proverbes 28 : 13 dit que « Celui qui cache ses transgressions ne prospère point, Mais celui qui les avoue et les délaisse obtient miséricorde. » Souvent nous considérons le regard et les critiques des autres pour cacher nos transgressions et iniquités. Pourtant, une transgression cachée et non avouée finit toujours par transparaitre.

La deuxième exigence est « que l’huile ne manque point sur ta tête. » Cette section nous montre qu’il peut arriver à l’huile de manquer pour plusieurs raisons. Nous devons en demander un renouvellement à Dieu. L’onction ou l’huile est un élément incontournable dans la vie et le ministère du serviteur de Dieu. Bien qu’on ne puisse la définir, lorsque l’onction est présente, on en ressent les effets ; et lorsqu’elle est absente, ses conséquences sont aussi visibles.

David était un serviteur de Dieu conscient de la nécessité de l’onction il l’a recherchée durant toute sa vie. Il savait, à cause des nombreuses expériences qu’il a connues dans sa vie que :

-          L’onction rend beau aux yeux de Dieu

De David il est dit qu’il était beau (1Sam. 16 : 18). Il est vrai que la beauté extérieure est beaucoup moins importante que celle intérieure. Si la Bible souligne alors celle de David, c’est parce qu’il était beau intérieurement. L’onction n’est pas donnée pour que les yeux des hommes soient sur l’oint. Elle amène à être beau aux yeux de Dieu, agréable au Seigneur. Sans l’onction, la chair est nauséabonde devant le Seigneur mais quand le divin parfumeur parfume, la beauté commence à l’intérieur et se ressent à l’extérieur.

-          L’onction rend puissant et efficace

L’homme de Dieu supérieur est celui qui a l’onction. Lévitique 21 : 10 souligne que Le sacrificateur qui a la supériorité sur ses frères est celui  sur la tête duquel a été répandue l’huile d’onction. Pour l’orateur, l’un des serviteurs de Dieu, exemple de manifestation de l’onction divine est l’évangéliste John WIMBER qui a marqué la vie de plusieurs serviteurs de Dieu d’aujourd’hui. De sa conversion à l’œuvre de l’Esprit Saint dans sa vie, c’est un puissant témoignage de la manifestation de l’onction. L’onction est incontournable. Qu’en tout temps, que l’huile ne manque point sur notre tête ; même pendant les annonces, la direction des chants, les visites, la prière pour les malades, les prédications, etc.

-          L’onction manifeste la Gloire de Dieu.

L’onction est la part du caractère de Dieu qu’Il investit dans notre vie pour faire son œuvre. Jésus a promis à ses disciples sa présence et une part de lui s’il partait et que le Saint-Esprit venait (Act. 1 : 8). C’est une onction de multiplication. Elle doit être contagieuse pour la mission et la moisson. Le chrétien et le serviteur de Dieu sur qui repose l’onction manifeste la gloire indescriptible de Dieu. La différence est toujours remarquée lorsque l’onction est dans l’Eglise.

Chercher l’onction nous coûte toujours le prix de l’abandon et de la consécration. Cette consécration doit être soutenue et perpétuelle dans la vie du chrétien et du serviteur de Dieu. Dieu voudrait des hommes de Dieu violents, qui le cherchent dans le jeûne et la prière et qui supplient afin que le ciel s’ouvre sur l’Eglise et qui s’emparent du Royaume de Dieu.

Sous-thème 2 : L’onction attaquée et renouvelée

Psaumes 23 : 1-6

Cliquez ci-dessous pour écouter ou ICI

David a écrit ce Psaumes en un moment où il traversa une situation douloureuse dans son règne ; une période où l’onction de Dieu dans sa vie a été violemment attaquée. C’est une de ces expériences de vie au cours de laquelle le Saint-Esprit nous saisit et dans la douleur renouvèle, augmente notre onction et position.

L’onction dans la vie de David…..

L’onction de Dieu s’est manifestée avec profusion dans vie de David à plusieurs reprises.

Il était juste un berger, gardant les troupeaux de son père et lorsque les ours attaquaient les brebis, il courait pour les arracher. Nul ne peut arracher les brebis de la gueule des ours sans avoir une onction divine sur lui. L’onction de Dieu dans notre vie nous rend capable d’attaquer les entités spirituelles les plus redoutables.

Sur le champ de bataille contre les Philistins, à une époque où tout le peuple était apeuré, David était animé d’une colère sainte mue par l’onction. Il se rendit au fleuve pour y ramasser des pierres de victoire sur le géant Goliath. Tout serviteur de Dieu qui prend du temps pour se plonger dans le fleuve de la présence de Dieu, y reçoit toujours les armes ointes pour lutter contre les ruses du Diable et faire tomber les géants des territoires.

David était un jeune homme dont la musique remplie d’onction renvoyait et chassait les esprits mauvais et impurs (….). Il était différent en tout de Saül qui avait perdu en un moment son onction. Dieu peut visiter un cœur et lui communiquer l’onction pour qu’il devienne un homme extraordinaire, d’ordinaire qu’il était auparavant. Saul a fui devant l’onction (….) mais David resta ferme car la présence de l’onction est synonyme de force et non de timidité (…..). L’onction du Saint-Esprit était une onction puissante sur la vie de David. Elle lui donnait la réussite et la faveur du Tout-Puissant.

Mais l’onction fut attaquée….

Seulement, c’est une onction qui est jalousée et attaquée. David est haï à cause de son onction. L’Apôtre Paul a dit que tous ceux qui veulent vivre pieusement pour le Seigneur seront persécutés (…..). Nous devons être conscients qu’à cause de la gloire, de l’onction et des merveilles de Dieu dans nos vies, nous serons un sujet de dérangement pour les démons, les puissances des ténèbres, les incrédules et les impies. Quand l’onction est là, elle peut susciter des oppositions, des batailles rudes. Mais en ces moments, Dieu sera toujours vainqueur et l’onction va prévaloir.

Les tueurs d’onction….

Ecclésiaste 10 : 1 dit que « Les mouches mortes infectent et font fermenter l'huile du parfumeur. » De même l’onction divine posée sur nous par le divin parfumeur peut être attaquée et infectée par des tueurs d’onction.

La première attaque contre l’onction de David se produisit le jour-même où il devrait recevoir l’onction visible de la part du prophète Samuel. Ce jour, tous les enfants de son père étaient présents, sauf lui ! Cette grâce excellente et de prééminence sur sa vie était déjà la cible de Satan par jalousie. Le Diable essayera de mettre toujours des entraves sur le chemin du chrétien pour l’empêcher d’accéder à des positions d’onction. Il est bien conscient que notre onction est une terreur pour lui, ses démons et son royaume.

Sur le champ de bataille contre les Philistins, ce fut son propre frère qui se souleva contre lui. Plus tard ce fut sa femme Mical qui l’injuria pour le décourager. La source de l’attaque de l’onction dans la vie du serviteur de Dieu peut être sa propre famille et collègues. Lorsque ces derniers se sentent dérangés par cette onction, le diable les suscite pour combattre l’onction.

Les Philistins également, apprenant que David est oint pour la royauté, se mirent en marche pour l’attaquer. Le Diable n’accepte pas et ne supporte pas l’onction. Chaque fois que l’enfant de Dieu reçoit ou renouvèle son onction, les entités spirituelles lui déclarent la guerre.

Son fils Absalon s’est soulevé contre lui pour lui faire un coup d’état. Ce fut en ce moment que David a écrit le Psaumes 23. A la lecture de ce Psaumes, on suppose souvent à tort que David l’a écrit en un moment vert de sa vie. Pourtant, il fut écrit au moment où Absalon s’est soulevé contre lui. Ce fut un moment délicat dans la vie de David. Il y avait des mensonges et des calomnies contre sa personne ; lui le bienfaiteur de la nation. Le roi a pris l’exil loin du palais pour fuir les tueurs d’onction. C’est un Psaumes qui nous parle de l’onction attaquée ; mais aussi du chemin de l’onction renouvelée, augmentée, multipliée et des perspectives pour avoir une fraiche onction.

Devant toutes ces mouches qui infectent l’huile du parfumeur et les tueurs d’onction, l’enfant de Dieu et le serviteur doit savoir prévaloir. Malheureusement, la plupart des chrétiens passent la moitié de leur vie à raconter ce que Dieu a promis de faire dans leur vie et l’autre moitié à expliquer pourquoi Dieu ne l’a plus fait. Pourtant, ils ont été la cible des mouches qui ont attaqué l’onction dans leur vie et les ont atteints. Nous devons savoir garder les bonnes attitudes lorsque le Diable nous attaque.

Les bonnes attitudes de  David….

-          La retraite dans la présence de Dieu : « L’Eternel est mon Berger… »

Absalon s’est soulevé contre son père et avait déclaré une guerre fratricide. La calomnie, le mensonge, les injures et les moqueries sont devenus le lot de David. Ce fut un temps d’humiliation et de brisement qui peuvent encore se produire de nos jours. Ces attaques peuvent être de la part de l’église, des diacres, des anciens, des collègues, des pasteurs d’autres dénominations, etc.

Souvent en ces moments, nous répondons par l’attaque et la bagarre. Cette attitude crée que d’autres conflits qui fragilisent le Corps de Christ. Lorsque devant les attaques nous répondons par l’autodéfense, Dieu se retire pour nous observer.

David a fait le choix de ne pas se défendre ni d’attaquer. Il a préféré perdre la face devant Dieu que de la perdre devant les hommes. Il quitta le palais, gardant les injures et insultes mais a protégé l’onction.

Au lieu que le Corps de Christ ne rentre dans ces combats fratricides, il est préférable de protéger l’onction.

La distance qui sépare les promesses de Dieu et leur accomplissement ne se mesure jamais en temps mais en attitude. Cherchons en tout moment le rapport d’attitude gardant la bonne attitude car ce sont elles qui déterminent notre altitude.

David se dit avoir perdu certainement le trône, les serviteurs et les honneurs mais qu’il doit préserver l’onction. C’est pourquoi il savait qu’en son temps, Dieu lui rendrait encore toutes choses.

-          Le chemin du rafraichissement en Dieu : « Il me dirige près des eaux paisibles et les verts pâturages. »

En Israël, les verts pâturages se trouvent sur les hauteurs géographiques. Pour les atteindre, il faut se donner de l’effort, la consécration, la peine sur ces chemins sinueux, étroit et rocailleux à accès difficile. Pourtant, c’est sur ces rochers qu’on trouve les verts pâturages et les sources rafraichissantes.

Nous devons de même savoir que pendant les moments difficiles, nous devons plus chercher l’onction sur les hauteurs divines jusqu’au moment où Dieu nous rend visite.

Nous devons savoir que nous sommes dans un combat spirituel et en temps d’attaque, nous devons chercher et trouver les verts pâturages ; le chemin de l’onction.

Pendant ce temps, David demandait à Dieu de lui donner une double portion de l’onction et Dieu le lui promis certainement.

-          Le renouvellement de l’onction : « Quand je marche dans la vallée de l'ombre de la mort…Ta houlette et ton bâton me rassurent. »

Dans la vallée, nous mourons à nous-mêmes. C’est le lieu où Dieu nous construit et nous équipe.

David dit que le bâton et la houlette de Dieu le rassurent dans la vallée. Le bâton est pour le loup, les ours et les animaux sauvages qui attaquent les brebis. Dieu aussi a un tel bâton en main pour le jugement sur ceux qui se lèvent contre la vérité. Nous devons laisser Dieu nous justifier.

La houlette quant à elle sert à Dieu à nous ramener dans le centre de sa volonté.

En réalité la vallée de l’ombre de la mort n’est pas un temps de dessèchement mais plutôt un temps de renouvellement où l’esprit de Dieu travaille en nous avec puissance.

-          Le chemin de la restauration divine : « Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d'huile ma tête, Et ma coupe déborde. »

Lorsque c’est Dieu qui nous dresse la table, non seulement il nous protège des adversaires, mais il nous couvre aussi de bénédictions devant les ennemis. A la table de Dieu il y a des repas copieux ; des débordements d’onction, etc.

Dieu a dressé la table et a oint la tête de David. La tête étant le siège de nos pensées, quand l’Esprit de Dieu vient sur nous, nous voyons les choses comme Dieu les voit. C’est pourquoi David pouvait dit que le Bonheur et la grâce l’accompagnaient en un moment où il ne possédait plus de palais et de trône. Ce que personne ne voyait et n’appréhendait. Il pouvait confesser que le bonheur et la grâce l’accompagneront tous les jours de sa vie.

Il y a des choses qu’on ne ressent que lorsque l’onction de Dieu est présente en nous. Nous devons nous positionner au bon niveau avec Dieu et pour lui afin de connaitre des renouvellements d’onction avec Dieu.

Sous-thème 3 : Le secret d’une onction qui demeure

2Chroniques 26 : 1-22

Cliquez ci-dessous pour écouter ou ICI

Commencer par l’onction, c’est bien mais finir par l’onction, c’est mieux. L’histoire du roi Ozias nous donne les avantages de l’onction divine mais aussi les inconvénients irrémédiables de la perte d’onction.

-          L’onction dans la vie d’Ozias

L’onction dans la vie de jeune roi était une onction d’exploit. La Bible dit qu’avec Dieu, nous ferons des exploits (Ps. 60 : 14). Elle est relâchée sur les gens qui s’appliquent et sur ceux qui sont humbles pour révéler notre royauté. La vie du roi Ozias en est bel et bien un exemple d’école dans 2Chroniques 26 : 1-22.

Ce fut également une onction de révélation et de réussite. Bien que sa vie avait un début difficile en un temps de corruption et d’idolâtrie avait pour seul repère un père impénitent, Ozias, devenu roi à 16 ans, résolut de ne pas suivre cet exemple et fit le choix d’être comme son aïeul David.

La destinée des hommes de Dieu est conditionnée par les choix qu’ils font. Ozias choisit de rechercher l’Eternel pour une onction d’exploits. Il va s’entourer des hommes Dieu tel que Zacharie, l’homme qui avait la compréhension des visions de Dieu.

Quand l’onction repose sur un chrétien, il est condamné à être victorieux. Les serviteurs de Dieu doivent apprendre à régner par Jésus seul qui confère l’onction. C’est la seule condition qui nous rend plus que vainqueurs et nous élève au-dessus des difficultés. En effet :

-          L’onction nous reconstruit et nous fait rebâtir comme Ozias. Dieu peut rebâtir les cœurs blessés et meurtris.

-          L’onction nous donne la victoire comme Ozias contre les Philistins. Cet homme faible devient un puissant guerrier.

-          L’onction nous donne un bon témoignage et une bonne réputation comme la renommée d’Ozias. Les hommes d’onction sont des hommes de réputation.

-          L’onction rassemble les hommes autour de nous comme les guerriers autour d’Ozias pour le soutenir en voyant la sagesse et l’onction sur lui.

-          L’onction nous rend ingénieux comme Ozias qui inventa des machines de guerre. Le Saint-Esprit communique des inventions de nos jours à plusieurs.

Les secrets de l’onction d’Ozias

-          Recherche de la face de Dieu

Le premier secret pour une onction qui fait tout ce qui précède est de « s’appliquer ». Ozias s’est appliqué à rechercher la face de l’Eternel et Il l’a béni. Il nous faut avoir du temps pour Jésus et l’œuvre de Dieu. Dieu bénit et fait des exploits par ceux qui passent du temps dans sa présence régulièrement.

-          Rechercher l’humilité

Le second secret est l’humilité. Dieu fait grâce aux humbles mais résiste aux orgueilleux. Les versets 15 et 16 rapportent : « car il fut merveilleusement soutenu jusqu’à ce qu’il devînt puissant. Mais lorsqu’il fut puissant, son cœur s’éleva pour le perdre. Il pécha contre l’Eternel, son Dieu. » Dieu se plait au milieu des gens qui sont simples. L’Esprit se répand au milieu des personnes faillibles pour les rendre infaillibles. Tout est dans le cœur et l’attitude du cœur.

-          Décider d’aller dans des zones d’inconfort

Ne nous installons pas dans un confort comme David (1Sam.l 11). Dieu nous attend sur un terrain difficile où Il va libérer l’onction pour les exploits et la réussite. Dieu a encore des plans de réorientation pour ses serviteurs et ce Congrès peut être une plateforme de lancement des ministères.

-          Avoir un cœur tendre

Avons-nous un cœur tendre ou un cœur dur ? Tout est dans la réponse à cette interrogation pour avoir une onction qui demeure. Il nous faut avoir un cœur comme du beurre. Juste une pression du Saint-Esprit, juste une Parole de Dieu et l’empreinte de Dieu va demeurer !

En un moment de sa vie, lorsque le cœur du Roi Ozias s’est élevé pour le perdre, il n’entendait plus la voix de Dieu, ni des serviteurs de Dieu. Il y eut même 80 serviteurs de Dieu qui lui ont dit de ne pas entrer dans le temple mais il le fit. La récompense ou conséquence d’un cœur dur, c’est la lèpre sur le front du roi. Or, la lèpre, c’est la mort. Un cœur dur est conduit vers la mort s’il ne se repend pas. Ozias est mort dans l’anonymat dans une petite maison isolée loin de tous. Il avait pourtant bien commencé avec l’onction mais avait malheureusement mal fini.

Protégeons l’onction en veillant sur notre cœur et qu’en tout temps nos vêtements soient blancs.

Sous-thème 4 : L’onction qui vient du ciel ou du discernement

2Rois 6 : 14-18

Cliquez ci-dessous pour écouter ou ICI

Le vrai discernement est la part des hommes d’onction et le cas d’Elisée et de Guéhazi est un exemple très instructif.

Guéhazi a une bonne vue mais Elisée a une bonne vision. Pendant que Guéhazi avait peur des Syriens, Elisée a prié pour que Dieu lui ouvre les yeux spirituels et lui accorde le discernement (2Rois 6 : 14-18). Quelle est la grandeur de la vision qui anime notre vie ou notre ministère ? Plusieurs passent à côté des opportunités de Dieu à cause d’une vision limitée et rétrécie. Dieu veut mettre de l’huile sur les yeux de ses enfants afin que leurs visions soient grandes.

Le prophète Zacharie pouvait dire aux sacrificateurs et Lévites consacrés : « Malheur au pasteur de néant, qui abandonne ses brebis ! Que l'épée fonde sur son bras et sur son œil droit ! Que son bras se dessèche, Et que son œil droit s'éteigne ! » (Zac. 11 : 17).

Jésus dira à l’Eglise de Laodicée qui pensait avoir tout : « Je te conseille d’acheter de moi de l’or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. » (Apo. 3 : 18).

Paul pria pour les chrétiens d’Ephèse : « …et qu’il illumine les yeux de votre cœur, pour que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la richesse de la gloire de son héritage qu’il réserve aux saints » (Eph. 1 : 18). Il faut plus de collyre pour le peuple et les serviteurs de Dieu.

Le Psaumes 91 : 1-16 montre comment le collyre ouvre les yeux mais aussi comment l’onction vient sur une vie.

-          Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant : Il s’agit de l’homme ou de la femme sous l’onction.

-          Je dis à l’Eternel : Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie ! : Au Bénin, plusieurs peuvent dire : « Il y a un Dieu ». Mais seul l’homme sous l’onction peut dire : « Il est mon refuge, ma forteresse et celui en qui je me confie.

-          Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, De la peste et de ses ravages. Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes ; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse : Il est une délivrance et une protection en face des pièges du tueur de l’onction.

-          Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour, Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi. Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint ; De tes yeux seulement tu regarderas, Et tu verras la rétribution des méchants. Car tu es mon refuge, ô Eternel ! Tu fais du Très-Haut ta retraite. Aucun malheur ne t’arrivera, Aucun fléau n’approchera de ta tente. Car il ordonnera à ses anges De te garder dans toutes tes voies ; Ils te porteront sur les mains, De peur que ton pied ne heurte contre une pierre. Tu marcheras sur le lion et sur l’aspic, Tu fouleras le lionceau et le dragon : L’homme sous l’onction marche sur les puissances de l’ennemi et échappe à ses œuvres.

-          Puisqu’il m’aime, je le délivrerai ; Je le protégerai, puisqu’il connaît mon nom. Il m’invoquera, et je lui répondrai ; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai. Je le rassasierai de longs jours, Et je lui ferai voir mon salut : Pour l’homme sous l’onction, il y a longévité auprès du Seigneur dans Son œuvre.

Il y a trois directives dans ce Psaumes : le discernement pour identifier et éviter les pièges et trappes ; la présence permanente dans la présence de Dieu ; l’onction d’autorité pour faire reculer les ténèbres.

-         L’onction qui ouvre les yeux devant les pièges.

Le mot pour filet en hébreux signifie « piège, trappe. » Le chasseur use de ruses pour poser le piège ou la trappe avec un appât. Il y a deux choses marquantes chez tout piège (physique ou spirituel) : il n’est jamais visible. D’où la nécessité d’un discernement grâce à l’onction au-delà du physique. Il y a ensuite toujours un appât pour attirer et attiser les convoitises. La Bonne Nouvelle est qu’avec l’onction, les choses d’en bas n’influencent pas les hommes sous l’onction d’en haut. Il nous faut donc un bon discernement avec le collyre de Dieu.

Il y a trois domaines de sagesse (Jacques 3 : 13-17) pour le discernement. Jacques dira qu’il y a la sagesse terrestre. C’est l’héritage familial qui se manifeste par le poids de l’éducation et de l’environnement. On peut comprendre sans chercher à chasser de démons. Il y a la sagesse charnelle. Il faut ici crucifier ce qui est de la chair. Il y a enfin la sagesse diabolique. Dans ce cas, avec l’autorité de l’onction, il faut chasser l’œuvre des démons dans les vies et dans les ministères.

-         Dieu fait demeurer sous l’onction.

« Celui qui demeure » est une condition importante. Et « celui qui », c’est chaque enfant de Dieu. L’onction est à renouveler chaque jour ; c’est la raison pour laquelle il est écrit : « celui qui demeure ». « Demeure » parle de régularité. Dieu montre alors le modus operandi dans ce Psaumes. Il est prêt à déverser une huile abondante chaque jour.

-         L’onction qui confère l’autorité sur le royaume des ténèbres : une fois à l’ombre du Tout Puissant, il y a une onction des plus que vainqueur. L’ombre n’est jamais infinie. Jésus voyait Pierre qui était près mais pas assez près de l’ombre du Tout Puissant.

Dieu a mis sur ses enfants son Sceau. Il souligne que ce n’est pas un Esprit de timidité (2Tim. 1 : 7) qu’Il donne car en Son Nom nous chasserons les démons. Il donne l’autorité par l’onction à marcher sur les lions (attaques effrayantes de l’ennemi), les lionceaux (attaques subtiles, insignifiantes mais dangereuses), la vipère ou l’aspic (attaques par surprise) et les dragons (un mythe dans les pensées, attaques par les pensées impures, mensongères, diaboliques, effrayantes).

Sous-thème 5 : L’onction de résurrection

Romains 8 : 11

Cliquez ci-dessous pour écouter ou ICI

L’onction qui est en nous est une onction de résurrection. Paul disait aux chrétiens de Rome : « Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous » (Rom 8 : 11).

Il y a un flot, une onction de résurrection qui coule depuis le trône de Jésus avec une Volonté de Dieu de ressusciter tout ce qui est mort et abimé en nous : notre amour pour Dieu et pour notre prochain, notre zèle, nos rêves et ministère.

En étudiant toutes les prophéties de l’Ancien Testament, Dieu a toujours eu le désir de communiquer la résurrection à ce qui est mort dans Son peuple. La plus connue est la vision d’Ezéchiel 37.

Chaque fois que l’onction coule, il y a des choses qui se passent. Nous devons nous placer sous ce fleuve pour la résurrection. Le prophète a prophétisé sur les os desséchés pour leur communique la vie.

Ezéchiel a vu ces choses et les a saluées de loin mais ce message est pour nous à cause de la mort et de la résurrection de Christ qui a dit : « Tout est accompli » (Jn. 19 : 30).  Nous pouvons aussi prophétiser pour la résurrection car Jésus a dit : « Jésus lui dit : Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort ; et quiconque vit et croit en moi ne mourra jamais. » (Jn. 11 : 25).

-          La résurrection personnelle

Notre plus grand miracle est celui de la résurrection car la terre ne peut nous contenir. Il est écrit : « Car le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. » (1Thes. 4 : 16). Il y aura une différence le jour de la résurrection ; certains seront en bas et nous serons en haut. Quant à ceux qui ont l’onction divine en eux, ils sont en route vers la résurrection.

-          Le miracle de la nouvelle naissance

C’est un processus de transformation de l’intérieur vers l’extérieur. Jésus dit : « J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cette bergerie ; celles-là, il faut que je les amène ; elles entendront ma voix, et il y aura un seul troupeau, un seul berger. » (Jn. 10 : 16).

-          En route vers la résurrection

L’histoire de Jésus et de sa relation avec la famille de Béthanie nous montre Jésus en route vers la résurrection. La puissance de Dieu qui a autorité de ressusciter tout ce qui est abimé ou inerte est l’onction de l’Esprit Saint. Nous sommes en chemin pour la résurrection par l’onction. Faisons attention à l’impatience qui mène à l’indignation, à l’incrédulité et à l’intimidation.

Pendant que nous sommes en route vers la résurrection, le mot le plus important est « ensemble ». Bien que le plan de Dieu commence toujours dans nos vies par une décision personnelle, son accomplissement passe par l’union avec l’autre. Nous avons besoin les uns des autres. La Bible nous montre que Jésus est tout le temps avec Ses disciples et aussi avec la famille de Lazare, Marie et Marthe à Béthanie.

Faisons attention à l’isolement, à l’impatience qui mène à l’indignation, à l’incrédulité, à l’initiative négative mal placée, à l’intimidation et que nos demeures soient comme la maison de Béthanie.




Message d'ouverture du 49e Congrès National de l'EEAD Bénin, ce Jeudi 23 Février 2017 par le Président National, le Rév. ADOTE Y. Emile

Le texte de base, qui est une parole de Dieu inspirée à Salomon et parle dans sa première partie de la nécessité de garder en tout temps ses vêtements blancs.
La blancheur ou la clarté du vêtement est le symbole de la sainteté que doit cultiver l’enfant de Dieu et L’Eglise de Christ dans son ensemble est appelée à la sanctification journalière (1Pi. 1 : 15). Elle doit ressembler à Celui qui l’a sauvée et appelée ; qui est un Dieu que ni le temps, ni les événements ne peuvent altérer la sainteté : il est Saint.
Les actes, les paroles et autres choses des hommes et malheureusement aussi des chrétiens, voire Pasteurs, tendent à mépriser sans succès le nom et la sainteté de Dieu dans le siècle actuel. La rancune, la haine et l’amertume ont pris place dans les cœurs des enfants de Dieu aujourd’hui au grand mépris de la recommandation de Dieu dans Hébreux 12 : 14 : « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le Seigneur. » Les pratiques hérétiques des hommes de Dieu, créent l’amalgame et le désordre dans la pensée et la foi des fidèles. Pourtant, comme Christ lui-même l’a dit durant son séjour physique sur la terre, la position et le titre ne déterminent pas l’entrée d’un chrétien dans le Royaume des cieux (Mt. 7 : 21-23). Le jour viendra où il fera la part des choses en séparant la bonne graine de l’ivraie (Mt. 13 : 25-40).

Trois points importants sont à retenir dans le thème du Congrès : l’huile, la tête et le temps.

L’huile

La sanctification précède l’huile ou l’onction. Ainsi, tout serviteur de Dieu qui démontre une puissance alors qu’il ne vit pas la sainteté, utilise une puissance qui ne vient pas de Dieu mais du diable.
L’huile est utilisé dans la cosmétique ; pour l’éclairage, l’onction des hommes, des ustensiles et pour préserver de la corrosion.
Le serviteur qui maintient l’huile en permanence et celui qui la reçoit occasionnellement sont différents (1Sam. 10 : 1 ; 16 : 13 ; Lv. 8 : 30, 31 ; 1Rois 1 : 39 ;  19 : 16). Aussi un responsable ecclésiastique sans onction est-il un danger pour le peuple ; car sans huile, il ne peut produire des œuvres de vie.

Dans l’Ancienne Alliance, les rois et les serviteurs de Dieu doivent être oints pour être capables de grandes œuvres. De même, dans la Nouvelle alliance, le principe demeure le même avec l’huile qui est remplacée par le Saint-Esprit (Lc. 3 : 16 ; Act. 1 : 8 ; 4 : 8) et même dans la vie de Jésus (Lc. 3 : 22). Ce qui donne la valeur à un Serviteur véritable de Dieu est l’huile qui est sur sa tête. Toutes nos Eglises ont besoin d’un nouveau réveil qui ne peut se produire sans les Serviteurs de Dieu qui en sont les vecteurs.

La tête

Le deuxième élément-clé du thème du Congrès est la tête.

L’huile ne devait pas être déversée à n’importe quel endroit du corps, mais sur la tête..
La tête est le symbole de la direction. L’Esprit en descendant sur une église, descend d’abord sur le Pasteur, premier responsable de l’Eglise. Qu’avons-nous sur nos têtes ? L’huile est-elle toujours là ? Un Pasteur sans huile déverse la mort, la maladie, la malédiction au lieu de la vie, la guérison, la bénédiction, etc.
La tête est aussi le siège des idées, de l’organisation, des entreprises, projets et inventions. C’est aussi un champ de combat spirituel (amour contre haine, bonté contre méchanceté, pureté contre impureté, etc.). C’est la source de la vision et une vision empreinte d’onction est différente.
Enfin Psaumes 133 : 2 et 3 montre que l’huile rassemble et ne divise pas : « C’est comme l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d’Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements… Car c’est là que l’Eternel envoie la bénédiction, La vie, pour l’éternité. »

Le temps

1Samuel 16 : 13 montre que l’huile sur la tête de David était là à partir de ce jour et « dans la suite ».

L’Eglise doit se demander aujourd’hui si l’onction des pères demeure ! L’Eglise a grandi numériquement et financièrement mais l’onction et la sainteté n’ont pas transcendé le temps. Le temps est une donnée importante ; l’onction doit demeurer dans le temps. Ne conjuguons pas les œuvres de Dieu dans nos vies et Eglises au passée.

Retournons dans la chambre haute pour retrouver les anciens sentiers de la sainteté, la sanctification, le baptême réel dans le Saint-Esprit et de l’Evangile vrai, seuls gages d’un réveil spirituel qui plaise à Dieu

Vivez en les moments forts en images !

.

 

 

 

 









Les Membres du Bureau Exécutif National et leurs épouses

Président National et son épouse

Le Vice-président et son épouse     Le Secrétaire Général et son épouse     Le Secrétaire Général Adjoint et son épouse


 Le Trésorier Général et son épouse     Le Trésorier Général Adjoint et son épouse    Le Membre et son épouse







Nous qui sommes forts, nous devons supporter les faiblesses de ceux qui ne le sont pas.

Romains 15:1

SUIVEZ BIENTÔT SUR LE SITE LES MESSAGES DE L'EMISSION

   

"L'HEURE DE LA TRANSFORMATION "

DU PRESIDENT NATIONAL REV. ADOTE EMILE

.


 Ecoutez l'Enseignement du Rév. ADOTE Emile sur Le foyer chrétien, les besoins permanents de la femme n° 1

Ecoutez en cliquant ci-dessous




2eme Livre du Rev. ADOTE EMILE intitule : "LE FOYER CHRETIEN, LE PARADIS OU L'ENFER ?"

Prix : 2.000 F CFA








.............................................................



* Méditation de la semaine du 13 Frévrier 2017

* Méditation de la semaine du 06 Frévrier 2017

* Méditation de la semaine du 30 Janvier 2017

* Méditation de la semaine du 23 Janvier 2017