ALLOCUTION DE CLÔTURE DU CONGRES NATIONAL EXTRAORDINAIRE DES 28 & 29 Juin 2019

ALLOCUTION DU PRESIDENT DU BUREAU EXECUTIF NATIONAL

Chers membres du Bureau Exécutif,
Chers membres du Conseil National,
Chers Révérends Anciens Présidents des Assemblées de Dieu,
Chers Papas retraités,
Chers Pasteurs, frères et sœurs en Christ, délégués des églises autonomes présents,

Gloire, Gloire, Gloire à Dieu pour ses hauts faits !

Nous voici au terme de notre Congrès extraordinaire consacré à la révision des statuts et règlement intérieur de notre Eglise. Le rapport qui vient de nous être présenté montre à suffisance que nous avons abattu un travail exceptionnel et impressionnant. Ainsi dans une ambiance de franchise et de sincérité et empreinte de convivialité, vous avez discuté et retenu d’importantes décisions qu’il me plaît de rappeler ici à savoir entre autres:

1) La confection du sceau des Assemblées de Dieu du Bénin afin qu’il soit désormais apposé sur tout autre document officiel et solennel de l’Eglise nationale ;

2) La transformation du poste de « Membre » au sein du Bureau Exécutif National en poste de « Conseiller » et il en est ainsi à tous les niveaux de la hiérarchie de l’Eglise et la responsabilisation des Adjoints et du Conseiller au sein du Bureau Exécutif National à des fonctions bien précises en plus de suppléer aux titulaires en cas d’empêchement.

Le Président de l’Eglise nationale aura désormais une église d’attache qui lui permet de continuer à exercer le ministère pastoral.

3) Le Conseil des Garants peut s’autosaisir ou être saisi par tout pasteur qui a épuisé ses voies de recours auprès de ses hiérarchies après avis du Bureau Exécutif National. Il peut même demander la convocation d’un Conseil National ou d’un Congrès national extraordinaire en cas de crise ou de problème éthique grave qui jette un discrédit sur le témoignage de l’Eglise.

4) Désormais, les comptes de gestion de l’Eglise nationale seront certifiés par deux commissaires aux comptes au Conseil National ou au Congrès ;

5) La révision du droit de vote au sein des organes électifs des Assemblées de Dieu du Bénin notamment la possibilité qui est accordée désormais aux pasteurs stagiaires munis de leur carte de stagiaire d’une part, et leur droit de vote accordé aux délégués des églises autonomes pendant la mise en place des organes de la section. Il en est de même des églises autonomes qui doivent être autonomes douze (12) mois avant la tenue de congrès électif avant d’être autorisés à désigner des délégués audit Congrès ;

6) La limitation du nombre de mandats électifs à deux au poste à l’intérieur d’un même territoire (national, régional et sectoriel) et au niveau des départements associatifs et techniques à l’exception de celui du Département de l’Ecole de Dimanche et de Littérature. En aucun cas, nul ne peut exercer plus de deux mandats à un même poste à l’intérieur d’un même territoire (national, régional et sectoriel) et à l’intérieur d’un département technique sauf pour l’EDL.

7) La révision des conditions d’éligibilité à tous les postes de responsabilités au sein des organes à mandat électif et à mandat nominatif au sein des Assemblées de Dieu du Bénin. Notamment, vous avez retenu deux points très importants à savoir :

• L’inéligibilité à tout autre poste à mandat électif d’un Pasteur ayant eu la grâce d’occuper au moins une fois la haute fonction du Président de l’EEAD. Il peut cependant être nommé par le Conseil national. Les Présidents de Région et les Représentants de sections sont aussi concernés : ils sont eux aussi inéligibles à tout autre poste à mandat électif à l’intérieur de la même région ou section.
• Les Epouses des Présidents du Bureau Exécutif National, du Bureau Régional et du Bureau de Section sont d’office conseillères au sein des bureaux des Associations des Sœurs en Christ de leurs niveaux respectifs. Elles ne peuvent donc plus être Présidentes desdites associations.

8) L’âge de départ à la retraite est fixé désormais à 70 ans. Toutefois, le pasteur qui le souhaite peut solliciter son départ à partir de 60ans. En cas de maladie invalidante ou de santé défectueuse, le pasteur peut solliciter un départ anticipé.

9) L’une des réformes phares de notre vision est la mise en place de filets de sécurité en faveur des Pasteurs et leurs familles par la création d’un Fonds de Secours et de Retraite (FSR). Vous l’avez approuvé tout en demandant de continuer la réflexion pour mieux en cerner les contours et la faisabilité technique, opérationnelle et financière. Le Bureau Exécutif National y accordera une grande priorité et vous informera des suites à donner à ce dispositif important de soutien aux pasteurs et à leurs familles.

10) Vous avez par ailleurs approuvé la création de la Faculté de Théologie des AD Bénin et du Département national des Œuvres Sociales et de Développement.

11) Nous avons enfin retenu que les mandats entamés en 2019 sont régis par les dispositions des statuts et règlement intérieur qui viennent d’être adoptés et que les mandats en cours continueront de courir jusqu’à leur expiration.

Et c’est par acclamation et forte ovation que les 610 congressistes (Pasteurs et Délégués des Eglises), ont adopté les statuts et règlement intérieur. Ce faisant et avec la grâce de Dieu, le Bureau Exécutif National et le Conseil National ont désormais les moyens de leurs actions.

Chers membres du Conseil National, Chers anciens Présidents, chers Papas retraités, chers collègues, chers délégués des églises autonomes;

Tout le Conseil National se joint à moi pour vous dire un grand merci. Nous demandons à notre Père céleste de vous bénir en retour pour tous les sacrifices consentis en laissant vos familles respectives et vos emplois pour vous rendre aussi disponibles et à ne ménager aucun effort pour que nous ayons ces résultats impressionnants.

Je vous souhaite un bon retour sain et sauf dans vos familles respectives.

Shalom !

Ensemble fredonnons «A Dieu soit la gloire….>>

​Dassa le 29 juin 2019

Révérend Gossou SODJI
Président national des Assemblées de Dieu du Bénin